VISITE DE SITES À FATICK : le Ministre de l’Environnement inspecte les sites protégés et souligne les défis

e Ministre de l’Environnement inspecte les sites protégés et souligne les défis

Moustapha SY
By Moustapha SY
2 Min Read
Le ministre de l’Environnement et de la Transition écologique, Daouda Ngom, en visite dans les sites et Aires marines protégées

Le ministre de l’Environnement et de la Transition écologique, Daouda Ngom, a récemment effectué une visite dans les sites et Aires marines protégées (Amp) des départements de Fatick et de Foundiougne. Pendant deux jours, il a parcouru divers endroits, notamment la réserve de biosphère de Samba Dia à Fimela, qui est la première du genre au Sénégal parmi les cinq existantes.

Accompagné par le gouverneur Seynabou Guèye, la délégation a visité plusieurs sites importants, tels que la maison de l’écotourisme de Palmarin et le poste de Garde de Diakhanor à Palmarin. Ils ont également exploré la réserve naturelle communautaire de Palmarin, qui joue un rôle crucial dans la conservation de la biodiversité et fournit des biens et services essentiels aux communautés locales.

L’Aire marine protégée (Amp) de Sangomar à Palmarin a également été inspectée. Ce site revêt une importance particulière dans la restauration des écosystèmes dégradés et l’amélioration des rendements en produits halieutiques.

La visite a atteint son point culminant avec la réserve de biosphère de Samba Dia à Fimela, une forêt classée caractérisée par le rônier, une espèce emblématique du site. Cette réserve, classée au niveau international, est la première parmi les cinq réserves de biosphère au Sénégal et figure parmi les 748 dans le monde. Sa valeur réside dans sa capacité à conserver la biodiversité, les écosystèmes et les espèces, ainsi que dans ses multiples avantages pour l’éducation, la recherche et le développement durable.

Cependant, la réserve est confrontée à diverses menaces, notamment la pression du bétail, l’expansion des établissements humains et l’exploitation. Il est donc impératif de mieux protéger ce patrimoine écologique.

Après cette étape à Fatick, le ministre s’est rendu dans le département de Foundiougne, notamment à Toubacouta, où se trouvent des îles et la réserve de Fatala. La visite comprenait également des arrêts à la Direction des Eaux et Forêts de Foundiougne et à l’aire marine protégée de Félane.

Ben alpha

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.