Usine de dessalement d’eau

Signature d'un contrat pour une usine de dessalement d'eau de mer au Sénégal

Moustapha SY
By Moustapha SY
3 Min Read

Le Président de la République a présidé jeudi dernier la cérémonie de signature d’un contrat majeur pour la mise en œuvre d’une usine de dessalement d’eau de mer le long de la Grande Côte. Évalué à 458 milliards de FCFA, ce projet ambitieux vise à renforcer considérablement les capacités hydrauliques existantes en ajoutant 400 000 mètres cubes d’eau par jour au réseau d’approvisionnement en eau.

Après le chantier en cours des Mamelles, dont la finalisation est prévue pour juin 2025, le Sénégal se prépare à accueillir une seconde usine de dessalement d’eau de mer. Cette nouvelle infrastructure, qui sera établie le long de la Grande Côte, est le fruit d’un contrat de réalisation et d’exploitation signé avec Awca Power, une société saoudienne, lors d’une cérémonie au Palais de la République en présence du Chef de l’État Macky Sall. Le montant du projet s’élève à 458 milliards de Fcfa.

Ce partenariat public-privé entre le Sénégal et la société saoudienne promet de dynamiser les capacités hydrauliques du pays. La future usine, implantée dans le Pôle urbain du Lac Rose, surpassera en taille celle de Keur Momar Sarr 3. Elle sera en mesure de produire 400 000 mètres cubes d’eau par jour, avec une phase initiale de production de 200 000 mètres cubes d’ici 2033, suivie d’une seconde phase atteignant la même capacité d’ici 2043.

Les ministres de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, et de l’Économie et des Finances, Mamadou Moustapha Bâ, ont assisté à la signature du contrat. La Société nationale des eaux (Sones) représentera l’État du Sénégal dans la réalisation de ce projet. Ces travaux seront coordonnés avec ceux du Projet intégré de sécurité de l’eau et de l’assainissement (Pisea), financé par la Banque Mondiale, dans le but de renforcer le réseau d’adduction d’eau dans les zones à forte demande telles que Dakar, Thiès et la Petite Côte, qui nécessitent deux millions de mètres cubes d’eau supplémentaires.

De plus, le contrat inclut la construction de deux centrales photovoltaïques afin de réduire les coûts d’exploitation, ce qui se traduira par une diminution du prix du mètre cube d’eau pour les consommateurs.

Ben alpha

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.