SOUVERAINETÉ ET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE : Le Sénégal prépare un ambitieux un plan d’actions de 30 programmes

Le Sénégal prépare un ambitieux un plan d’actions de 30 programmes

Moustapha SY
By Moustapha SY
2 Min Read
Mabouba Diagne, Ministre de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’Élevage

Dans une démarche ambitieuse visant à renforcer la souveraineté et la sécurité alimentaires du Sénégal, le ministère de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’Élevage s’apprête à dévoiler un plan d’action comprenant 30 programmes stratégiques. L’annonce a été faite par Mabouba Diagne lors de son intervention à l’émission « Point de vue » de la Rts, le 16 juin dernier.

Ce plan ambitieux comprendra non seulement 30 programmes spécifiques, mais aussi 30 conventions de partenariats et une série de réformes visant à promouvoir la production locale et à réduire la dépendance vis-à-vis des importations massives. Selon le ministre Diagne, investir dans l’agriculture sera crucial pour atteindre cet objectif en diminuant les importations actuelles de produits tels que le riz, le blé, le maïs, l’huile, ainsi que les fruits et légumes.

« Nous devons réduire notre dépendance aux importations massives qui grèvent notre balance commerciale. Actuellement, nous importons des quantités significatives de riz, de blé, de maïs, d’huile, et de fruits et légumes », a déclaré Mabouba Diagne, soulignant l’importance de soutenir le secteur agricole à travers des initiatives telles qu’une augmentation substantielle de la subvention pour la campagne agricole.

Le ministre a également souligné l’importance de combiner l’agriculture et l’élevage pour une plus grande productivité et durabilité. « Nous devons intégrer l’agriculture et l’élevage afin de promouvoir une économie circulaire, où les résidus agricoles sont réutilisés pour l’alimentation animale et vice versa », a-t-il expliqué.

En plus de renforcer l’autosuffisance en poulets de chair et en œufs de consommation, Mabouba Diagne a exprimé son engagement à combler le déficit en œufs à couver, tout en assurant que les audits des finances allouées à la campagne agricole 2023-2024 sont en cours d’avancement significatif.

M.M SY

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.