PROTECTION DES AIRES MARINES

Une meilleure gouvernance face à la criminalité environnementale préconisée

Moustapha SY
By Moustapha SY
3 Min Read

Dakar a abrité le mardi 24 octobre 2023, un atelier sur la gouvernance régionale des aires marines protégées en Afrique de l’ouest. Ce rendez-vous transfrontalier de mise en réseau des acteurs engagés dans la lutte contre la criminalité environnementale autour des aires marines et des écosystèmes marins côtiers vise un renforcement de la coopération interétatique pour harmoniser leur approche. Les objectifs de l’atelier ont tourné autour du partage d’expériences en matière de surveillance et de lutte contre la criminalité environnementale dans les aires marines protégées et les écosystèmes côtiers ; la facilitation de la mise en réseau des acteurs engagés dans la lutte contre la criminalité environnementale et les écosystèmes côtiers ; l’introduction à l’utilisation du système d’information contre la criminalité environnementale par les acteurs engagés, dans la mobilisation des données de crimes environnementaux constatés dans les aires marines protégées et les écosystèmes marins.

La rencontre a réuni les 15 pays ouest africain et la Mauritanie qui sont, par ailleurs, bénéficiaires du Programme d’appui pour la préservation de la biodiversité et les écosystèmes fragiles, à la gouvernance régionale et au changement climatique (PAPBio). Il s’agit d’une action d’appui à la préservation de la biodiversité et des écosystèmes fragiles, à la gouvernance environnementale et au changement climatique en Afrique de l’Ouest (PAPBio). Le programme PAPBio a pour objectif global de promouvoir un développement économique endogène, durable et inclusif, répondant aux défis du changement climatique. De façon spécifique, le programme devra permettre d’atteindre une protection intégrée de la biodiversité et des écosystèmes fragiles et une résilience renforcée aux changements climatiques à travers une meilleure gouvernance régionale des aires protégées transfrontalières et de la biodiversité.

Pour le colonel Mamadou Sidibé, directeur national des Aires marines protégées communautaires du Sénégal, la criminalité environnementale prend des proportions très inquiétantes. Il a mentionné le rôle important que jouent les aires marines protégées dans la préservation de la biodiversité marine avant d’alerter sur le fait que ces zones sont de plus en plus ciblées par des activités illégales qui mettent en péril la vie marine et les moyens de subsistance des communautés côtières. C’est pour cette raison qu’il est impératif de réunir l’ensemble des réseaux des aires marines protégées de l’Afrique de l’ouest pour mettre en place un dispositif cohérent afin de juguler ces formes d’agressions contre l’environnement.

Amina Kébé

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.