Projet « agri-accélérateur 2.0 »

Projet "agri-accélérateur 2.0" Une initiative majeure pour des systèmes agricoles résilients au Sénégal

Moustapha SY
By Moustapha SY
2 Min Read
le Projet "agri-accélérateur 2.0" cible 40 projets d'investissement responsable portés par de jeunes sénégalais.

Dans une démarche résolument tournée vers l’avenir, l’Agence pour le développement et l’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme), en partenariat avec la Coopération allemande (Giz) et la FAO, a inauguré, le lundi 29 avril 2024 à Dakar, le projet « Agri-Accélérateur 2.0 ». Cette initiative audacieuse vise à dynamiser les petites et moyennes entreprises agricoles, en vue de promouvoir des systèmes agricoles résilients et performants.

L’objectif principal de ce programme novateur est d’amplifier l’impact de 40 projets d’investissement responsable, portés par de jeunes entrepreneurs sénégalais, dont 40 % sont des femmes. Au-delà de la simple dimension entrepreneuriale, ce projet s’attaque à une panoplie de défis environnementaux, sociaux, de gouvernance, éthiques, culturels et territoriaux.

Les projets sélectionnés bénéficieront d’un accompagnement personnalisé, comprenant des sessions de renforcement des capacités ainsi qu’un suivi individualisé. Des incitations matérielles seront également attribuées aux projets démontrant le plus fort potentiel à générer une triple performance : des bénéfices pour les agri-entrepreneurs, un impact socio-économique positif pour les communautés locales et une gestion durable des ressources naturelles.

Makhfouz Sarr, représentant de la FAO, a souligné lors de la cérémonie de lancement que ce projet représente un investissement crucial pour le développement de systèmes alimentaires et agricoles résilients. Il insiste sur la nécessité de promouvoir un investissement agricole responsable, offrant aux jeunes hommes et femmes les moyens de contribuer activement au progrès de l’agriculture.

De son côté, son Excellence Sonkë Simon, ambassadeur de l’Allemagne à Dakar, a mis en lumière les répercussions de la crise ukrainienne sur les chaînes d’approvisionnement, exposant ainsi des populations à la famine. Il est convaincu que ce projet accélérera les initiatives agricoles des jeunes, renforçant ainsi la productivité et la résilience du secteur agricole.

Quant à Jean Mbaye Diouf, secrétaire général de l’Adepme, il reste confiant quant aux retombées positives de cette initiative sur la performance durable des jeunes agriculteurs et la compétitivité des petites et moyennes entreprises dans le secteur agricole.

M.M SY

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.