La pollution de l’air, une menace mortelle en hausse : un rapport alarmant de l’Unicef

La pollution de l'air, une menace mortelle en hausse

Moustapha SY
By Moustapha SY
2 Min Read
Pollution aérienne

Un rapport récent publié sous l’égide de l’Unicef met en lumière la gravité croissante de la pollution de l’air, désormais responsable de plus de huit millions de décès en 2021, dont 700 000 enfants de moins de cinq ans. Ce chiffre alarmant, établi par les scientifiques de l’institut américain « Health Effects Institute », repose sur une analyse approfondie des données du Global Burden of Disease provenant de plus de 200 pays.

L’étude révèle que la pollution de l’air dépasse désormais le tabagisme et une mauvaise alimentation comme principale cause de mortalité évitable dans le monde. Les particules fines, notamment les PM 2,5 de moins de 2,5 microns de diamètre, inhalées en grande quantité, sont responsables de nombreuses maladies graves telles que le cancer du poumon, les maladies cardiovasculaires et le diabète.

Les chercheurs alertent également sur l’impact croissant de la pollution à l’ozone, exacerbée par les événements climatiques extrêmes liés au réchauffement planétaire. Pallavi Pant, chercheuse au sein du « Health Effects Institute », souligne que de plus en plus de régions du monde sont touchées par des épisodes brefs mais intenses de pollution aérienne, souvent exacerbés par les feux de forêt et les vagues de chaleur.

Pour les enfants en particulier, la principale source de mortalité est liée à l’utilisation de combustibles polluants comme le charbon et le bois pour la cuisine, surtout répandue en Asie et en Afrique. Des solutions existent cependant : l’accès accru à des technologies de cuisine plus propres a déjà permis de réduire de moitié la mortalité infantile due à la pollution de l’air depuis l’an 2000, comme le rapporte le document.

En conclusion, le rapport met en avant l’urgence d’agir contre la pollution de l’air, soulignant que des interventions efficaces peuvent sauver des vies et améliorer la santé publique mondiale de manière significative.

M.M SY

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.