HIVERNAGE 2024

Agrhymet Anticipe des risques d'inondations majeures en Afrique de l'ouest et au Sahel

Moustapha SY
By Moustapha SY
2 Min Read
Abuja, Nigeria - Les prévisions climatiques pour la saison des pluies 2024, dévoilées lors du forum du Centre climatique régional pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (Agrhymet Ccr-Aos), tiennent en alerte les communautés de la région.

Abuja, Nigeria – Les prévisions climatiques pour la saison des pluies 2024, dévoilées lors du forum du Centre climatique régional pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (Agrhymet Ccr-Aos), tiennent en alerte les communautés de la région. Les discussions qui se sont déroulées du 22 au 26 avril à Abuja ont révélé des tendances préoccupantes : une saison humide, certes, mais également marquée par le risque accru d’inondations dévastatrices.

Les experts ont noté que la saison des pluies devrait démarrer tardivement à normalement dans le Sahel Central, tandis que le Sahel Ouest et Est connaîtront des débuts précoces à moyens. Les projections indiquent également des périodes sèches courtes dans certaines zones et des périodes prolongées de pluies en fin de saison, ce qui accroît le risque d’inondations dans toute la bande sahélienne.

La participation active du Sénégal à ces discussions, représenté par l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim) et la Direction de la gestion et de la planification des ressources en eau (Dgpre), souligne l’importance de ces prévisions pour la région.

Cependant, ces bonnes nouvelles sont accompagnées de mises en garde cruciales. Les experts mettent en garde contre les conséquences dévastatrices des inondations, ainsi que les risques accrus de maladies et de sécheresse. Pour atténuer ces impacts, des mesures urgentes sont nécessaires, notamment le renforcement des digues, la surveillance des infrastructures critiques et la sensibilisation des populations aux risques.

Face au risque de sécheresse, les recommandations insistent sur la nécessité d’adapter les pratiques agricoles et d’investir dans des cultures résilientes au changement climatique. Enfin, la promotion du développement économique local et la création d’emplois pour les populations vulnérables sont essentielles pour renforcer la résilience des communautés face à ces défis climatiques croissants.

Ben Alpha

Share This Article
1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.