Exploitation pétrolière au Sénégal : Début imminent pour la première cargaison de Sangomar

Moustapha SY
By Moustapha SY
3 Min Read
Exploitation pétrole, unité flottante, de stockage et de déchargement

Dans une étape historique pour le Sénégal, l’exploitation pétrolière du champ de Sangomar, lancée le 11 juin 2024, se prépare à atteindre un jalon majeur avec l’arrivée prévue de la première cargaison commerciale début juillet, selon le Document de programmation économique et budgétaire pluriannuel (Dpbep) rendu public vendredi dernier.

Ce projet, ambitieusement conçu autour d’une unité flottante de production, de stockage et de déchargement (Fpso), reliée à une infrastructure sous-marine sophistiquée pour la collecte et le transport des hydrocarbures, prévoit une production annuelle de 11,7 millions de barils de pétrole brut en 2024. De ce volume, 4,34 millions de barils sont destinés au marché domestique, marquant ainsi un tournant crucial pour l’indépendance énergétique nationale.

Selon les projections du Dpbep, les revenus tirés de cette exploitation sont estimés à 576,3 milliards de FCFA pour l’ensemble des réserves d’hydrocarbures au Sénégal. Ces recettes joueront un rôle crucial dans le financement des investissements prioritaires du Programme d’investissements publics (Pip), avec un impact significatif attendu dans les secteurs clés tels que la santé, l’éducation, l’eau et l’assainissement.

L’impact économique de cette nouvelle ère pétrolière ne se limite pas aux finances publiques. Selon la Banque mondiale, le produit intérieur brut (PIB) nominal du Sénégal devrait croître de 12,8 % en 2024, stimulant ainsi une croissance réelle qui passerait de 3,8 % en 2023 à 7,1 % en 2024, et à 9,7 % en 2025. Cette croissance est non seulement alimentée par l’augmentation des investissements publics mais aussi par la mise en œuvre stratégique de projets comme la conversion du gaz en électricité, promettant des réductions de coûts énergétiques et une compétitivité accrue.

Le Fonds monétaire international (FMI) estime également que cette exploitation pétrolière aura un impact significatif sur la croissance économique, avec des prévisions indiquant une évolution à 10,1 % en 2025. Gemayel Edwards, chef de mission du FMI à Dakar, a souligné que cette expansion économique pourrait également contribuer à réduire le déficit élevé du compte courant du pays, reflétant ainsi les effets positifs de l’assainissement budgétaire et du démarrage de la production d’hydrocarbures.

En somme, l’exploitation du champ pétrolier de Sangomar marque non seulement un tournant économique pour le Sénégal mais aussi une opportunité cruciale de développement durable, avec des mesures strictes en place pour minimiser l’impact environnemental tout en maximisant les avantages socio-économiques pour la population sénégalaise.

#ExploitationPétrolière #Sangomar #SénégalÉnergie #CroissanceÉconomique #IndépendanceÉnergétique

Ben Alpha

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.