ELECTION PRESIDENTIELLE 2024

Les programmes verts des candidats

Moustapha SY
By Moustapha SY
9 Min Read

AMADOU BA, CANDIDAT COALITION BENNO BOK YAKAR

Dans cette vision à long terme pour le Sénégal, l’accent est clairement mis sur la prospérité partagée et le bien-être, avec une reconnaissance explicite des défis liés à l’environnement et au cadre de vie. Les leaders sénégalais s’engagent à construire une économie compétitive et inclusive, mettant en avant des projets stratégiques tels que l’agriculture, l’industrie, les énergies renouvelables, et un développement durable.

Le programme souligne l’importance de valoriser le capital humain, avec un focus sur la santé, l’emploi, la formation, et le cadre de vie. Il met en avant la nécessité de renforcer la résilience des communautés face aux risques de catastrophes, en intégrant des mesures liées à l’eau, à l’assainissement, et à la question du réchauffement climatique.

La gouvernance et la diplomatie sont positionnées comme des leviers pour atteindre une paix véritable. Les réformes annoncées s’articulent autour de l’environnement des affaires, du développement durable, de l’intelligence artificielle, et du renforcement des capacités de l’État, soulignant ainsi une approche holistique pour relever les défis socio-économiques du pays.

À travers ces projets phares et réformes, le programme ambitionne de créer de véritables changements tout en préservant les valeurs et le patrimoine national. Dans un contexte où l’économie sénégalaise évolue, la clarté des objectifs et l’engagement en faveur de la transparence émergent comme des éléments clés pour façonner un avenir durable pour tous les Sénégalaises et Sénégalais.

IDRISSA SECK, CANDIDAT IDY2024

Idrissa Seck Promeut un Avenir Vert et Durable pour le Sénégal

Eau et Assainissement :

Idrissa Seck dévoile un programme ambitieux pour résoudre le déficit d’eau potable, mettant l’accent sur la lutte contre la salinisation des nappes phréatiques et la promotion de l’assainissement autonome et collectif.

La proposition 71 marque un tournant en régulant le secteur de l’hydraulique, mettant fin au monopole privé au profit d’une ouverture à deux opérateurs au moins.

La création d’un observatoire de l’eau (Proposition 72) est présentée comme une étape cruciale pour une gestion plus transparente et efficace des ressources hydriques.

Idrissa Seck aspire à restaurer le système d’assainissement (Proposition 73) en adoptant un modèle intelligent favorisant l’agriculture et le secteur énergétique.

Urbanisme, Logement, et Énergie :

L’accent est mis sur la modernisation des chefs-lieux de département (Proposition 75) et la construction de logements sociaux dans toutes les communes (Proposition 77).

Idrissa Seck propose un programme intégré de renouvellement du réseau électrique (Proposition 167) pour atteindre l’électrification universelle.

Le candidat envisage une transition énergétique avec des propositions telles que l’augmentation des énergies renouvelables (Proposition 169) et l’encouragement de l’intégration énergétique régionale (Proposition 171).

La stratégie gaz to power est mise en avant pour réduire les tarifs de l’électricité (Proposition 172), et un écosystème dans les industries pétrochimiques est prévu (Proposition 173).

Environnement et Développement Durable :

Idrissa Seck propose de renforcer la gestion des déchets (Proposition 177), d’améliorer la protection du littoral (Proposition 178), et de dépolluer des sites tels que la baie de Hann et la Falémé (Proposition 180).

Une armée verte de volontaires du reboisement (Proposition 181) est envisagée pour contribuer à la préservation de la biodiversité.

Dans cette vision de journaliste environnement, Idrissa Seck présente un plan ambitieux, soulignant son engagement envers une gestion durable de l’eau, du logement, de l’énergie, et de l’environnement, offrant ainsi une perspective verte pour l’avenir du Sénégal.

ALIOU MAMADOU DIA, Candidat AMD2024

Un Programme environnemental ambitieux pour un Sénégal durable

Aliou Mamadou Dia, porte-étendard de la coalition AMD2024, s’engage résolument à renforcer la mise en œuvre effective des dispositifs de planification territoriale. Dans cette perspective, son programme s’articule autour d’objectifs spécifiques, tels que l’instauration d’une politique de développement du cadre de vie axée sur une gestion optimale des ressources humaines et naturelles des terroirs (OS 1.5.2).

Sous la bannière de l’OS 1.5.3, la promotion de l’accès à un logement décent, à l’eau, à l’électricité, aux loisirs et au transport figure parmi les priorités du candidat. En outre, il vise à rendre l’assainissement accessible à tous les ménages dans les milieux urbains, périurbains et ruraux, en mettant en œuvre un programme audacieux.

Pour contrer les problèmes d’inondation et rétablir la gestion des eaux de pluie, Aliou Mamadou Dia propose l’élimination des fosses septiques avec l’OS 1.6.2. Il souhaite également accorder à tous les concitoyens sénégalais un droit d’accès à l’eau à moindre coût, comme le prévoit l’OS 1.6.3.

Sur le front environnemental, le candidat ambitionne d’encourager la production durable de biens et de services, tout en limitant la consommation et les gaspillages de ressources. Il aspire à faire du travail vert un emploi décent, assorti d’une sécurité sociale adéquate et de normes rigoureuses en matière de santé et de sécurité.

Dans le cadre de l’A20, Aliou Mamadou Dia préconise l’adoption de mécanismes d’économie circulaire, rompant ainsi avec le modèle économique linéaire traditionnel. Cette approche durable s’accompagne de la création d’un fonds de soutien aux initiatives locales, favorisant ainsi l’implication active des populations, en particulier des jeunes et des femmes, dans des projets environnementaux novateurs.

BASSIROU DIOMAYE FAYE, CANDIDAT DIOMAYE PRESIDENT

Diomaye Président : Cap sur un Sénégal vert et durable

Dans une vision de développement équitable et durable, la coalition Diomaye Président annonce son engagement en faveur d’un aménagement cohérent du territoire. Plaçant le citoyen et les acteurs économiques au cœur de cette démarche, le programme vise à redessiner la carte départementale tout en maintenant la départementalisation.

La coalition souligne l’importance de la gouvernance territoriale dans un environnement sain. Rejetant les configurations aberrantes de l’organisation administrative actuelle, le programme propose une sensibilisation des populations au respect de l’environnement, mettant particulièrement l’accent sur l’éducation des élèves.

Diomaye Président dévoile sa Stratégie Nationale de Transition Écologique vers un Développement Durable, soulignant l’enjeu des politiques de consommation et de production durables. Un Fonds National de Promotion de l’Économie Verte sera créé, financé par des taxes sur l’exploitation des ressources naturelles.

La coalition propose une loi sur la gestion des déchets, transférant les compétences aux Conseils Régionaux. La réhabilitation de la décharge de Mbeubeuss, accompagnée d’un centre d’enfouissement technique et d’une usine d’incinération, est au cœur de cette démarche.

Diomaye Président s’engage à réactualiser et renforcer la Stratégie Nationale de conservation de la biodiversité. Une emphase particulière est mise sur l’amélioration des connaissances à travers des études et recherches, le renforcement des capacités institutionnelles, et l’application de textes relatifs à la conservation de la biodiversité dans les politiques de développement.

ANTA BABACAR NGOM, CANDIDATE DE LA RELÈVE POUR LA RUPTURE (ARC)

Un engagement sans faille pour un environnement préservé et un bien-être pour tous

La candidate de la coalition La Relève pour la Rupture (ARC) propose un programme ambitieux axé sur la préservation de l’environnement et le développement durable. Ses axes stratégiques incluent le renforcement du cadre institutionnel pour l’aménagement du territoire, la protection du littoral, le lancement du programme « Villes durables », le renforcement de la politique de reboisement, la promotion de la production de sachets biodégradables, l’amélioration de l’accès à l’eau potable, et la gestion intégrée des ressources en eau au niveau des bassins hydrographiques.

Pour moderniser et développer une exploitation responsable des ressources hydrologiques, la candidate encourage la gestion intégrée des ressources en eau au niveau des bassins hydrographiques. Elle envisage également la planification de la construction d’infrastructures hydrauliques multifonctions pour une gestion durable et efficace des ressources en eau afin de répondre aux besoins présents et futurs de la population.

M.M SY

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.