Changement climatique, Fresque et Jotaay, des dispositifs pour comprendre les enjeux

Organisé par le Ministère des Mines et de la Géologie, en collaboration avec Ame Trade, la 7e édition du Salon international des mines (Sim Sénégal 2023) s’est tenue du 03 au 05 octobre 2023 au Centre international de Conférences Abdou Diouf (Cicad). Cette année, le thème principal a porté sur « Les géosciences et l’exploitation responsable des ressources minérales : défis et opportunités pour le développement économique et social ». Une occasion pour le Ministère des Mines de présenter une plateforme qui permet aux entreprises du secteur minier de nouer des partenariats stratégiques et de décrocher des opportunités commerciales.

latyr0503@gmail.com
By latyr0503@gmail.com
3 Min Read

Pour les besoins de la 7e édition du Salon international des mines (Sim), le parvis du Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio a changé de décor. La conférence de trois jours et l’exposition étaient l’occasion de présenter la stratégie du Gouvernement sur le secteur minier et de se concentrer sur les nouveaux développements et investissements pour la poursuite de la croissance et de l’expansion du secteur minier sénégalais, a précisé le comité d’organisation. 120 exposants contre 80 en 2021, c’est le bilan qu’a tiré Saliou SAMB, directeur des Mines et président du comité d’organisation du Sim.  « On peut noter qu’à côté des entreprises sénégalaises ou de droit sénégalais, des entreprises étrangères venant notamment des pays du Maghreb, de la sous-région mais aussi de l’Allemagne, de la Suisse et de la France étaient présentes à cette édition », a-t-il informé, lors de l’ouverture de cette rencontre. 

Selon lui, cette exposition a été une réussite avec notamment la participation des services miniers, exploration et production, des associations, des gouvernements internationaux et nationaux, avocats, consultants, transport, logistique, finance, banque et organisations éducatives ; l’éventail des acteurs miniers issus de différentes industries est large et varié. « Une large palette avec un public de haut niveau qui confirme que l’évènement biennal est devenu un rendez-vous incontournable dont l’impact sur le secteur minier ouest-africain ne fait plus débat. Une vitrine pour se faire de la visibilité, décrocher des partenariats et entrevoir des opportunités », a indiqué Saliou SAMB.

Sur les lieux, dégagés en temps normal, de grands chapiteaux ont pris place. À l’intérieur, une enfilade de stands d’exposition aux offres diverses et variées dans une ambiance décontractée. On y trouve les entreprises les plus en vue dans le secteur minier sénégalais. Entre autres sociétés, on peut citer la Société des mines du Sénégal (Somisen), l’entreprise African global logistics (Agl), avec ses deux filiales Agl Sénégal et Agl Mali et Dangote Cement Sénégal.

« Le programme du Salon international des mines 2023 se concentrera sur le contenu local, l’exploitation des ressources à travers des approches durables, la formation ou encore les considérations technologiques, environnementales et énergétiques » a laissé entendre un des responsables. 

En marge du salon, le Ministère des Mines et de la Géologie a organisé un hackathon visant à mettre en exergue la créativité des jeunes entrepreneurs. Il a mis en compétition des start-up, étudiants et porteurs de projets à même de proposer des innovations pertinentes à l’industrie minière.  

Ben Alpha

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.