ACCÈS A L’ÉLECTRICITÉ

La Banque mondiale et la Banque africaine de développement prévoient d'investir 30 milliards de dollars d'ici à 2030"

Moustapha SY
By Moustapha SY
2 Min Read

Dans une initiative audacieuse visant à réduire de moitié le nombre d’Africains privés d’électricité, la Banque mondiale s’engage aux côtés de la Banque africaine de développement (Bad) à investir jusqu’à 30 milliards de dollars d’ici à 2030. Ce partenariat historique, révélé dans un communiqué conjoint, vise à connecter 300 millions d’individus au réseau électrique dans les prochaines années.

L’ambition de ce projet dépasse les frontières financières pour incarner une volonté tangible de transformation socio-économique sur le continent. En alignant leurs efforts, les deux institutions financières démontrent leur détermination à relever l’un des défis les plus pressants de l’Afrique : l’accès à l’électricité.

Selon les termes de cet accord, la Banque mondiale concentrera ses efforts sur le raccordement de 250 millions de personnes aux réseaux électriques, en mettant l’accent sur les systèmes d’énergie renouvelable décentralisés. De son côté, la Banque africaine de développement soutiendra l’accès à l’électricité pour 50 millions d’individus supplémentaires.

Le président du Groupe de la Banque mondiale, Ajay Banga, souligne l’importance fondamentale de l’électricité pour le développement : « L’accès à l’électricité est le fondement de tout développement. C’est un ingrédient essentiel à la croissance économique et à la création d’emplois à grande échelle ».

Pour concrétiser cet engagement, des investissements massifs seront nécessaires. La Banque mondiale, par le biais de l’Association internationale de développement (Ida), devra mobiliser jusqu’à 30 milliards de dollars pour connecter les 250 millions de personnes visées. Toutefois, la réussite de ce projet repose également sur des politiques gouvernementales favorables à l’investissement privé et à la réforme des services publics, notamment en matière de tarification énergétique pour protéger les plus démunis.

Ce partenariat ambitieux représente un pas significatif vers une Afrique éclairée, où l’accès à l’électricité ne serait plus un luxe, mais un droit fondamental, catalyseur de développement socio-économique et de prospérité pour tous.

 Ben alpha

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.